Art & Design

ENSA Dijon

Les équipes

Administration

  • Sophie ClaudelDirectrice

    Sophie Claudel initie, conçoit et mène à bien des projets artistiques et culturels internationaux aussi bien dans le secteur public que privé, commercial que non-profit, dans les domaines des arts visuels et du spectacle vivant. Depuis 18 ans elle met son expertise au service de structures et de personnes agissant dans des contextes complexes, à paramètres multiples, aux États-Unis, en Europe, mais aussi dans certaines zones du Proche-Orient et Moyen-Orient.

    Son attachement au service public et au bien commun l’a amenée ces dernières années à prêter main forte au ministère des Affaires Etrangères à deux reprises, en tant qu’Attachée Culturelle et Responsable du département des échanges artistiques de l’Ambassade de France à Londres (2003-2009) puis à New York (2010-2014). Elle a précédemment exercé dans des contextes aussi variés que le Centre Pompidou (2000-2003), la Fondation de France (2001-2005 et à nouveau depuis 2011), le Consortium (1996-1999), ou encore le Monde de l’Éducation (1998) pour n’en citer que quelques-uns.

    Elle a créé et siège dans le conseil d’administration de deux ONG : « Paris Calling Ltd » à Londres et « 972 Fifth Avenue Fund Inc. » à New York, pour permettre la mise en place de projets fédérateurs, réunissant jusqu’à 150 musées, galeries, universités et centres d’art, aux États-Unis, au Royaume-Uni et en France.

    La mise en perspective de ses nombreux contextes de travail et de vie l’amène depuis ces dernières années à être régulièrement sollicitée pour donner des conférences et animer des discussions sur la notion de « soft power » (réf. Joseph Nye) et ses dérivés, dans les milieux universitaires et culturels (Princeton University, Oxford University, British Council London, Sciences-Po Paris, Guggenheim New York, etc.).

    Elle est co-directrice de deux collections d’écrits théoriques et critiques – dont une exclusivement en anglais – au sein de la maison d’édition les presses du réel depuis 2001 (« Nouvelles Scènes » et « New York Series »). Elle agit pour la Fondation de France en tant que Médiatrice Déléguée du programme Nouveaux Commanditaires pour l’Amérique du Nord depuis 2011 (fonction qu’elle a également occupé en France entre 2001 et 2005). Dans ce cadre, elle travaille actuellement avec une tribu d’indiens francophones en Louisiane pour créer une école bilingue anglais-français choctow mobilien (architecte : Rudy Ricciotti), ainsi qu’avec les autorités locales et des groupes d’habitants de Detroit et Baltimore pour développer plusieurs projets de réhabilitation urbaine et sociale.

    Elle est depuis septembre 2014 Directrice de l’École Nationale Supérieure d’Art de Dijon.

  • Véronique LéchenaultSecrétaire de direction

  • Rym GourineResponsable du Pôle Pédagogie et Vie Etudiante

    +33 (0)3 80 30 92 98

  • Sylvie PicardCoordinatrice pédagogique

    +33 (0)3 80 30 23 86

  • Annick GalliotSecrétaire pédagogique

  • Lahcen LemkakSecrétaire général

    +33 (0)3 80 30 93 00

  • Louise Hüe-RifadGestionnaire administrative et financière

  • Marie-Ange DesanlisSecrétaire administrative

    +33 (0)3 80 30 93 01

  • Francine VernardetSecrétaire comptable

    +33 (0)3 80 30 93 02

  • Aurélie GonetResponsable communication

    +33 (0)3 80 30 23 80

  • Isabelle Le BastardDocumentaliste

  • Sophie FrançoisAdjoint administratif à la bibliothèque

    +33 (0)3 80 30 21 27

  • François GeissmannResponsable des échanges internationaux

    Titulaire d’une maîtrise d’anthropologie de l’Université Paris VII, François Geissmann a suivi en parallèle les cours de Claude Lévi-Strauss au Collège de France. Il a ensuite étudié à l’école des Beaux-Arts de Kyoto au Japon et au San Francisco Art Institute pour un post-diplôme. Son travail de sculpture est ainsi autant influencé par le pop art californien, que par la rigueur et le mysticisme japonais, avec un trait d'humour et de provocation. Il enseigne à l’ENSA Dijon depuis 1981, où il est actuellement chargé du suivi des échanges internationaux (notamment des partenariats Erasmus) et expose régulièrement en France et à l’étranger.

    Liens :

    Site Internet

    +33 (0)3 80 30 23 85

  • Philippe SibeaudResponsable des Relations Internationales

  • Dan HernandezAssistant Communication

    +33 (0)3 80 30 23 83

Pédagogie

  • Luc AdamiTechnicien d'art vidéo et son

    Artiste-vidéaste diplômé de l’ENSA Dijon, Luc Adami travaille la vidéo depuis 1991. Il réalise des installations vidéo-musicales mêlant le médium vidéo à des sculptures-objets inspirées de poésies sonores et de musiques originales. Sa pratique simultanée d'artiste, de technicien et d’enseignant lui permet d'apporter aux étudiants une réflexion sur les spécificités de l'image en mouvement et de les accompagner dans la présentation de leurs travaux. Luc Adami a participé à des expositions au Ludwig Museum de Cologne, au centre d’art contemporain de Meymac, au Carré d’Art de Nîmes, au FRAC Bourgogne.

  • Philippe BazinProfesseur, photographie

    Né en 1954, Philippe Bazin, après un cursus d’études en photographie à l’ENSP-Arles entre 1986 et 1989, s’est essentiellement consacré depuis à deux activités principales : développer un projet de recherche-création en photographie, et enseigner la photographie. Les interactions entre ces deux activités et leurs développements, constantes depuis lors, ont permis de mûrir un projet de recherche qui s’est exprimé par la soutenance d’une Habilitation à Diriger des Recherches à l’Université Paris 8 en 2013 (Doctorat d’État en médecine en 1983). Sous le titre Pour une photographie documentaire critique, cette HDR synthétisait, dans le sens d’une politique des images, les projets de création et d’enseignement menés depuis le milieu des années 80.
    Si dans une première époque, les projets de création se sont développés à travers et avec les visages de gens marginalisés et hébergés par différents systèmes institutionnels (La Radicalisation du monde, 1985-2003), dans une deuxième époque, c’est à l’épreuve de situations croisées et étudiées dans différentes parties du monde, et souvent en collaboration avec des chercheurs en sciences humaines, que les projets de création (Documents critiques, 1993-) ont abordé d’autres figures visuelles. Une distance constante est recherchée, d’avec une forme d’humanisme qui ne serait plus que de l’humanitarisme condescendant, d’avec une pure satisfaction des émotions, au profit d’un travail collaboratif aussi bien lors de la production que de l’exposition, proposant un partage du sensible pouvant réintégrer une « émotion documentaire » (Christiane Vollaire). Son travail photographique s’est développé en outre en dialogue avec des œuvres littéraires, comme celle de Russell Banks (John Brown’s Body, 2007-2010) ou d’Annie Ernaux (Voir la vie, 2012), et ce au cours de résidences et de bourses de recherche.
    À Dijon, l’enseignement de la photographie repose sur l’histoire, la théorie, la critique et la pratique de la photographie, ces différents abords s’entrecroisant pour enrichir le projet de recherche de l’étudiant en regard des contextes de l’art, de l’Histoire, de la politique et des idéologies de notre temps.

    Liens :

    Site Internet
    Actualités
    Textes publiés
    CV complet
    Publications
    L'atelier d'édition
    Creaphis éditions

    • Sans titre, Philippe Bazin, Série Voir la vie, Yvetot, 2012 © Philippe Bazin

    • Sans titre, Philippe Bazin, Série Les 5 d'A., résidence en milieu rural, Amilly, été 2014. © Philippe Bazin

    • Sans titre, Philippe Bazin, Série Les Machines, résidence en milieu rural, Amilly, été 2014. © Philippe Bazin

    • Sans titre, Philippe Bazin, Série Dans Paris, 2009-2011 © Philippe Bazin

    • Sans titre, Philippe Bazin, Série Les Innocents, Istanbul, 2013 © Philippe Bazin

  • Frédéric BeauclairEnseignant, design d'espaces

    Après des études à l'École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'Arts (Olivier de Serres) à Paris, il obtient un diplôme supérieur d’Architecture d’Intérieur. Il ouvre son cabinet, reconnu CFAI, en 1988, puis il se spécialise en 1989, dans la scénographie d’exposition.
    En 24 ans, il conçoit et réalise plus de 230 expositions temporaires et permanentes, dans de nombreux musées et palais nationaux, dont plus récemment Fashioning Fashion, au musée des Arts Décoratifs à Paris et les Carrosses de Versailles, au musée des Beaux-Arts d’Arras. Il enseigne le design d’espace à l’ENSA Dijon, depuis 1996.

  • Alain BourgeoisEnseignant, couleur

    Alain Bourgeois est artiste peintre, il vit et travaille à Dijon. Enseignant à l’ENSA Dijon depuis 1990, il est co-responsable d’ECO (European Colour Observatory) avec Bernard Metzger et Lionel Thenadey. Alain Bourgeois est également responsable et enseignant du Master 2 Image de l’Université de Bourgogne. Il coordonne et enseigne la peinture, le design et les technologies numériques aux Ateliers d’Arts Plastiques de la ville de Dijon depuis 1997. Enfin, depuis 2007, il est membre du comité scientifique de l’école thématique interdisciplinaire couleur du CNRS.

    Liens :

    ECO

  • Anne BrégeautProfesseur, dessin et peinture

    Anne Brégeaut est née en 1971. Artiste, elle développe un univers onirique traversé d’une pluralité de médiums dont le dessin et la peinture ont une part importante. Ce sont ces pratiques qu’elle enseigne plus particulièrement à l’ENSA Dijon, tout en mettant l’accent sur leur richesse et la pluralité de leurs abords.

    Liens : 

    Site Internet

    • Le petit vase vert, Anne Brégeaut, Peinture vinylique sur panneau de bois, étagère, vase en verre, 38 x 60 x 20 cm., 2013 © Anne Brégeaut

  • Carlos CastilloProfesseur, Peinture, Dessin pluriel & Multiples

    Originaire d'Amérique Latine, naturalisé français en 1998.
    Il a fait ses études d'Architecture à l’Université Nationale Autonome du Nicaragua (UNAN), et d'Art à l'ENAP (École Nationale Supérieure d’Art de Managua) où il obtient ses diplômes avec les félicitations. Il gagne un concours national pour faire des études supérieures en France où il obtient le DNSEP en art. Il enseigne le dessin pluriel : d’observation et d’imagination, puis dessin de projets et expérimental. Il a organisé deux séminaires pour notre école « Artistes & Designers, Entrée dans la profession », premières journées professionnelles de l'ENSA Dijon, avec la présence de plus de 26 personnalités du monde de l’Art et du Design en France (éd. Cat), puis «L'Art dans l'espace urbain » en relation à l’exposition 21000 sous la commande de la ville de Dijon et du Consortium. Il organise des événements entre autres liés à la pédagogie et à la production avec des artistes comme le projet « Double vie » avec Olga Kisseleva, et a invité des artistes et théoriciens comme Benoit Broisat, Gilles Balmet, Ludovic Vallognes, Asun Goikoetxea, Mélik Ohanian, Marine Pagès, Pierre Tillet, Judicaël Lavrador...

    Il a crée des projets entre l’école et la GEx "Générale d’Expérimentation", le Consortium, le Crous de Dijon, le Musée des Beaux-Arts de Dijon, et prochainement avec l'Université des Beaux-Arts "Alonso Cano" de Grenade, Espagne. Il expose en France et à l'étranger. Il est membre chercheur de Art & Science, Panthéon Sorbonne / Université Paris 1, Institut acte UMR 8218.

    Le 31 mai 2013, il a été sélectionné et a reçu la haute distinction "Médaille de la Présidence du Sénat" à Paris, dans le cadre de "La Journée de l'Amérique Latine et des Caraïbes" en France, pour la qualité de son travail artistique ainsi que douze autres artistes et intellectuels contemporains Latino américains vivant en France.

  • Marc Camille ChaimowiczArtiste intervenant

    Marc Camille Chaimowicz, né à Paris après-guerre, vit et travaille à Londres et en Bourgogne. Marc Camille Chaimowicz s’oriente vers la peinture pour la contourner et y revenir sans cesse, en abordant le design, l’installation, la photographie, et plus récemment la vidéo, comme par exemple dans sa dernière exposition à l’Inverleith House (Edinbourg – UK). Son travail aborde des questionnements tels que: les frontières poreuses entre privé et public; la question du genre et de l’identité (féminin/masculin) ; les relations entre l’art, le décoratif et le domestique ; la distinction entre la culture savante et la culture populaire.

  • Vanessa DesclauxProfesseur, histoire des arts

    Vanessa Desclaux est diplômée de Sciences Po Paris et d’un master en commissariat d’exposition au Goldsmiths College de l’Université de Londres, où elle est actuellement en doctorat en art. Son travail de recherche s’intéresse aux pratiques artistiques qui se sont développées à partir de la fin des années 70 et qui articulent des relations complexes entre les domaines du visuel et ceux du langage et du discours. Elle a travaillé en particulier sur les artistes David Lamelas, Guy de Cointet et Matt Mullican, développant son travail critique à travers des projets d’exposition, de programmation de performances et la publication de textes. Ses projets récents incluent des expositions monographiques et collectives dont : In a sentimental mood à la Galerie des galeries et Anna Barham, Agnès Geoffray, Nathania Rubin à la galerie Jousse Entreprise dans le cadre du festival Nouvelles vagues du Palais de Tokyo.

  • Jean-Christophe DesnouxEnseignant, son

    Diplômé de scénographie à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, Jean-Christophe Desnoux utilise l’espace, le son, musique et l’image dans des contextes d’installations, de scénographies audiovisuelles ou sonores, et de compositions musicales. Compositeur, il est membre du Forum Ircam et travaille sur des procédés de composition, de traitements sonores en temps réel et de spatialisation du son. il croisera dans son travail Xenakis, Georges Aperghis, Philippe Manoury, Pascal Dusapin...
    S’il interroge aujourd’hui la mise en scène du sonore dans des espaces spatialisés, ses recherches sur les rapports musique-image-espace l’on conduit à composer des musiques pour le cinéma, l’art vidéo, la danse, le théâtre, la télévision..Ses travaux récents s’orientent vers des scénographies audiovisuelles ainsi que des réalisations multimédias interactives pour des musées.

    Dans ses réalisations récentes on peut trouver :

    - La conception et réalisation de l’audiovisuel du musée du Familistère de Guise, au sein duquel il crée la Cour Sonore où 60 enceintes acoustiques enfouies sous les bouches d’aération et pilotées par ordinateur distillent dans un « cinématosonore » des mémoires du lieu spacialisées sur plus de 800 m2.
    - La conception et réalisation de la scénographie audiovisuelle et des musiques pour le Musée du Cinéma Passion cinéma de la Cinémathèque Française, et celles de l’exposition Guitry.
    - Ainsi que de nombreuses créations musicales comme les musiques des films de Joseph Morder (El Cantor, Assoud le Buffle, Romamor, La Grand Via de Rita Jones), L’Inhumaine de Marcel l’Herbier,... pour la vidéo avec Jean-Louis Letacon, Bleu passion, Extrait de naissance, avec Ko Nakajima, Pays de sel, et Yves de Peretti, Dedans le pays blanc,... pour la télévision, Palettes d’Alain Jaubert, Musica sur Arte, Les carnets d’histoires parallèles de Didier Deleskiewicz... et pour le théâtre avec Le fou d’Omar mis en scène par Nabil El Azan, Le supplice de la caresse de Pierre Alain Jolivet,…

  • Nathalie ElementoProfesseur, sculpture

    Nathalie Elemento est née en 1965 à Saint-Nazaire. Elle vit et travaille à Paris.
    Elle s’est d’abord consacrée à la peinture avant de s’affirmer comme sculpteur à la fin des années 80. Dans ses premières œuvres, Nathalie Elemento associe des objets ou des meubles existant à des matériaux pauvres avec une prédilection pour des matières fragiles, toxiques ou altérables : le plomb, la paraffine, la cire, le medium, avant de s’en éloigner peu à peu.
    Aujourd’hui, elle continue de dessiner, de fabriquer des modèles tout en confiant la réalisation de ses pièces à un tiers.
    Elle est présente dans de nombreuses collections publiques et privées (MNAM, Centre Georges Pompidou, Fonds national d’art contemporain, Caisse des dépôts et consignations, Collection F. & D. Guerlain, Collection Société Générale, entre autres).
    En 2008, elle réalise sur le site de Lezigno dans l’Hérault une œuvre monumentale intitulée Hors Champs ; cadres géants, inscrits dans un paysage sans limite et vallonné, qui opèrent sur le lieu une sorte d’arrêt sur image. Elle a inauguré en 2011 Passement, sculpture monumentale conçue pour le parvis de l'immeuble Onix à Lille.

    Liens : 

    Site Internet

  • Sammy EngramerProfesseur, sculpture et installation

    Née en 1968, Sammy Engramer, après avoir suivi des études d'employé de bureau, est diplômé de l'École Nationale Supérieure de Bourges (1992), puis complète sa formation artistique à Nantes (Post Diplôme 1994). Il crée l'association Groupe Laura en 2001 et participe activement à la création d'événements tels que Le Festival Bandits-Mages à Bourges (1995-97) ou Le Festival Rayons Frais à Tours (2005-08). Co-directeur de La Revue Laura (2005-13), régulièrement rédacteur, ponctuellement commissaires d'expositions, exposant en tant qu'artiste, et désigné expert pour le Ministère de la Culture ou pour le Conseil Régional du Centre, Sammy Engramer interroge "Les conditions de productions de l'art contemporain". L'ensemble des ses activités l'invite au quotidien à explorer des disciplines tels que le design, l'histoire de l'art, la psychanalyse ou toutes pratiques susceptibles de tracer des perspectives inconnues.

    Liens :

    Site Internet
    Groupe Laura

    • Tribe 8, Sammy Engrammer, 2014

  • Marlène GossmannProfesseur intervenante, histoire des arts

    Marlène Gossmann est historienne de l’art et Docteure en histoire de l’art contemporain.

    Depuis 1996, ses travaux de recherche portent sur l’art des femmes au XXe et XXIe siècle. Elle a publié des articles scientifiques sur L. Model, G. Taro, M. Oppenheim, S. Delaunay, N. Holt, G. Amer, notamment. En 2006, elle a soutenu un Doctorat à l’Université de Bourgogne sur Les Artistes femmes à Paris dans les années 1920 et 1930. Cette thèse présente l’activité des plasticiennes qui ont évolué dans les foyers parisiens de la modernité (surréalisme, abstraction). A travers cette étude, elle réévalue la contribution des créatrices au sein des avant-gardes historiques. Aujourd’hui, ses axes privilégiés sont la question des genres, de l’idéologie et des productions culturelles contemporaines. Depuis 2005, elle intervient dans le cadre des ateliers périscolaires d’arts plastiques du Conservatoire Régional de la ville de Dijon. Depuis 2013, elle enseigne à l’Ecole Nationale Supérieur d’Art et Design de Dijon.

  • Pierre GuislainProfesseur, philosophie

    Docteur en philosophie, Pierre Guislain a collaboré aux rubriques art et cinéma de plusieurs journaux et à la revue Cinématographe. Il est l'auteur de plusieurs livres sur le cinéma, dont récemment Objectif cinéma (Gallimard, 2013; avec Antoine de Baecque). Il a organisé de nombreuses expositions et dirigé une collection de livres d'artistes, Flux. Chercheur en philosophie (à l’Université Paris 8), Il participe régulièrement à des colloques.

  • Germain HubyProfesseur, cinéma et vidéo

    Germain Huby explore le médium vidéo depuis près de vingt ans. Une partie de sa recherche aborde le phénomène télévisuel et le système médiatique. Il écrit et réalise plusieurs projets télévisuels, pour la chaîne Sender Freis Berlin, La Cinquième, Arte et Canal +. Il questionne également le rapport de l'image à l'espace scénique. A l'école, il enseigne l'art vidéo, de l'écriture à la diffusion et collabore aux projets en partenariat avec le Théâtre Dijon Bourgogne et la cinémathèque de Bourgogne.

    Liens :

    Germain fait sa télé
    Site Internet

  • Ursula HursonProfesseur, allemand, anglais et FLE

    Ursula Hurson est née en Allemagne, et fait d’abord des études de langues et lettres modernes à Francfort. Elle est titulaire des deux Diplômes d’Etat allemands pour l’enseignement du second degré et le supérieur. Elle s’installe en France en 1981. Des études supérieures en histoire de l’art à Dijon et à Londres lui valent le grade de Master in history of arts and archeology. Ses recherches interdisciplinaires (art et histoire des idées) concernent entre autres Aby Warburg et l’école panofskyenne, et Walter Benjamin. Elle est responsable pédagogique du Centre Culturel Allemand et du Centre d’examen de l’Institut Goethe en Bourgogne. Elle enseigne l’allemand, l’anglais et le français langue étrangère à l’ENSA Dijon.

  • Lydie Jean-Dit-PannelProfesseur, vidéo

    Née en France en 1968, Lydie Jean-Dit-Pannel est une artiste toujours en mouvement. Elle questionne l'image depuis la fin des années 80 au travers de projets au long cours. Le voyage et la découverte, le cycle de la vie et la filiation sont les moteurs de ses recherches. La vidéo, la photographie, la performance, et l'installation donnent des formes à son travail.
    Elle obtient le prix SCAM 2005 pour Le Panlogon, un work in progress vidéo commencé en 2001. Le Panlogon est une collection de plans séquences vidéo, haïkus visuels et sonores. Ils sont à la fois autoportrait, journal de bord et carnet de croquis de l'artiste.

    Depuis 2005, Lydie Jean-Dit-Pannel enseigne la vidéo à l'ENSA Dijon dans un cours hebdomadaire intitulé Tout contre la vidéo, ainsi que lors d'ARC, de workshops et de rencontres (ARC Gore'N'Gore Attitude en 2006/2007, ARC Animals Attitude en 2008/2009, ARC Du journal filmé au film journal (réalité/fiction) en 2011/2012, ARC et Festival Global Groove en 2012/2013).

    Liens :

    Site Internet
    Podcasts de l'Album de Minuit d'Alain Maneval sur France Inter le samedi 17 janvier 2015, et le dimanche 18 janvier 2015, où Lydie Jean-Dit-Pannel était invitée.

  • Martine Le GacProfesseur, histoire des arts

    Martine Le Gac est titulaire d’un DEA d’Histoire de l’Art de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne et du Diplôme Spécial de Muséologie de l’Ecole du Louvre. Assistante du conseiller aux arts plastiques à la DRAC Centre de 1987 à 1989, elle a ensuite été chargée de mission puis directrice du FRAC Centre de 1988 à 1995.
    Elle enseigne l’Histoire des Arts depuis 1997 à l’ENSA Dijon et a été en parallèle jusqu’en 2007 : conférencière à la Maison Européenne de la Photographie à Paris, assistante de l’artiste Jean Le Gac et formatrice de formateurs pour l’initiation à l’histoire de la photographie (Académies de Versailles, Créteil et Paris, Direction des Musées de France).
    Martine Le Gac est membre de la Commission Scientifique Interrégionale d’Acquisitions des Musées de Haute et Basse-Normandie depuis 2006 ; membre du comité de rédaction du journal Hors d’Œuvre (Appartement / Galerie Interface, Dijon) depuis 2008.
    Elle écrit des textes, en relation avec la Granville Gallery, ou à l’occasion d’expositions monographiques, de sorties de film, ou d’éditions thématiques, notamment écrit pour : Pascal Mourgue, Jacques Villeglé, Bernard Quesniaux, Lydie Jean-Dit-Pannel, Didier Dessus et Pierre-Yves Magerand, Yan Duyvendak, Yves Robuschi, Martin Caminiti, Vincent Gérard & Cédric Laty, Stan Neumann, Jean-Michel Meurice et Vladimir Velickvic, Ben Langlands& Nikki Bell, Roman Opalka, Jean Le Gac, Otto Freundlich…

  • Laurent KarstProfesseur, architecture et design d'espace

    Laurent Karst est architecte designer, diplômé de l’école d’architecture de Strasbourg et diplômé en design industriel à la Domus Académy de Milan. En 1995, il est lauréat du prix Villa Médicis pour une recherche intitulée « mobiliser les déchets industriels un défi lancé à l’architecture et au design ».
    Il travaille ensuite comme chef de projet en tant que designer et architecte dans différentes agences internationales d’architecture, notamment au sein et de l’agence Jean Nouvel et de l’agence des gares AREP, filiale de la SNCF.
    En 2006, il crée Atelier 16 - architectures, agence d’architecture et de design où il développe des projets à petite échelle avec une forte préoccupation sur la question du matériau.
    Parallèlement, depuis 10 ans, au sein de Labofactory, il réalise avec Jean Marc Chomaz, chercheur, et François Eudes Chamfrault, compositeur, des installations d’art numérique utilisant des nouvelles technologies. Ces installations sont présentées en France et à l’étranger et notamment à Paris dans le cadre des Nuits blanches et de la Nuit des Chercheurs.

    Liens :

    Site de son agence
    Labofactory

  • Philippe MailhesProfesseur, médiums-croisés

    Artiste. Pratique particulièrement un questionnement de l’activité de peintre, sans adopter une posture de repli sur la seule utilisation du médium peinture. Son intérêt se porte sur la notion de projet, ses développements, son archivage et sa mise en œuvre et en espace. Philippe Mailhes compare sa pratique à une activité proche de celle de la «lecture» ou de la «relecture».

    Son travail a été présenté entre autres à l’Espace de l’Art Concret de Mouans-Sartoux, à l’Abbaye St André de Meymac, au Musée de Wiesbaden, au FRAC Poitou-Charentes et par les galeries Frank Elbaz et Evelyne Canus.

  • Didier MarcelProfesseur, sculpture et volume

    Didier Marcel est né en 1961 à Besançon, il vit et travaille à Dijon.
    Diplômé de l’école des Beaux-Arts de Besançon, de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne et de l’Institut des Hautes Etudes en Arts Plastiques de Paris, Didier Marcel enseigne à l’ENSA Dijon depuis 2006. Il développe un travail qui porte sur la relation et les sentiments ambivalents que l’homme contemporain entretient avec la Nature tenant à la fois de la nostalgie et de l’impossibilité. Les formes autonomes sont obtenues par des moulages d’éléments naturels (terres labourées, arbres, rochers) qui accèdent à une autre réalité par une somme d’opérations telles que le cadrage, le flocage des surfaces, le redressement au mur ou la surélévation. Ces dix dernières années, Didier Marcel a exposé dans les grandes institutions culturelles internationales : Musée d’Art moderne de la ville de Paris, Hyde Park Art Center de Chicago, Mudam Luxembourg, Grand Palais à Paris, Musée d’art contemporain de Lyon, Mamco de Genève, etc. Ses œuvres font partie des collections, entre autres, du Centre Georges Pompidou de Paris, du Musée d'art moderne de la Ville de Paris, du Fonds National d’Art Contemporain, du Frac Bourgogne.

  • Laurent MatrasProfesseur, design

    Laurent Matras est né en 1961. Après une formation aux Arts Déco à Paris il fonde l'atelier DeloLindo avec Fabien Cagani. Le design d'espace, l'objet, le mobilier, le design industriel comme les projets de recherche sont autant de domaines qui se croisent et se nourrissent mutuellement dans leur pratique. Laurent Matras s'attache, dans l'enseignement qu'il prodigue à l'ENSA Dijon, à jouer des liens, des proximités et des échelles qui sous tendent les rapports entre objets et espaces.

    Liens :

    Site de son agence

  • Linda McGuireEnseignante, anglais, Culture in the English-speaking World

    Linda McGuire est née en Écosse et a grandi au Canada. Elle a obtenu un double diplôme après des études au sein du Département de langues et littératures françaises et du Departement of Classics à l’Université McGill (Montréal, PQ, Canada). Elle obtient par la suite une Maîtrise de Littérature ayant pour sujet l’histoire ancienne à l’Université d’Édimbourg en Écosse. Elle donne des cours sur l’ouverture sur la société, ainsi que sur l’économie de l’antiquité romaine à l’Institut d’Études Politiques de Paris et à l’ESC Dijon. Elle enseigne l’anglais à l’ENSA Dijon depuis 2011.

    Liens :

    Site Internet

  • Bernard MetzgerProfesseur, couleur

    Peintre, Bernard Metzger expose en France et en Allemagne depuis 1975 et est professeur à l’ENSA Dijon depuis 1981. Depuis 1985, il est consultant couleur intervenant dans le patrimoine architectural et l’industrie, en collaboration avec des architectes. Cette pratique de coloriste en architecture recouvre plusieurs activités: projets de coloration intérieur et extérieur d’églises et de bâtiments publics - enquêtes couleur pour la mise au point de nuanciers géographiques et historiques - préconisations de formulations de peintures en collaboration avec un laboratoire industriel.
    Depuis 2001, Bernard Metzger est chercheur associé à l’UMR 5594 « Archéologie, cultures et sociétés », Université de Bourgogne, sur des travaux liés à la mise en place des premiers éléments d’une cartographie des circulations des pigments à l’époque médiévale.
    Avec Alain Bourgeois et Lionel Thenadey, il a initié le projet ECO (European Colour Observatory) en 2005 à l’ENSA Dijon.
    Depuis 2007, Bernard Metzger est membre du comité scientifique de l’école thématique interdisciplinaire couleur du CNRS et à partir de 2011, chercheur associé à Paris VIII, Labo EA 4010 Arts des images et Art contemporain.

    Liens : 

    ECO

  • Robert MilinProfesseur en Art, Art et Espace Public, Art et Pratiques Documentaires

    Après des études supérieures de Droit et de Sciences Politiques, Robert Milin a développé une œuvre plastique, qui l’a conduit à réaliser, en France et à l’étranger, de nombreux projets. Dans son travail d’artiste, il est généralement invité par des habitants, des associations, départements, des villes, des centres d’art, à produire des œuvres aussi bien dans la ville, que dans les paysages ruraux. Il s’agit d’œuvres éphémères ou durables, puisant dans le quotidien des habitants, jouant sur des contractions du privé et du public par intrusions ou retournement de l’un dans l’autre. Ainsi, Robert Milin définit des processus qui se construisent dans la durée aléatoire des lieux de vie et des relations sociales. La participation d’individus ou de groupes, avec lesquels l’artiste détermine un mode de fonctionnement, se traduit par la gestion d’un tableau, la réalisation de portraits en mouvement – vidéos – le don de photographies, la création et l’entretien de jardins, l’aménagement d’espaces en galerie, le témoignage de situations quotidiennes, le « gardiennage » et l’entretien ce qui a été réalisé en commun.

    Liens :

    Site Internet
    Exposition Une soupe en automne, du 31 janvier au 3 mai 2015, La Cuisine, Toulouse
    Le Jardin aux habitants

    • Une soupe en automne, Robert Milin, 2014, vidéo 4 min. 18 s., Production La cuisine, centre d’art et de design.

  • Hélène RobertProfesseur, design d'espace et scénographie

    Scénographe (arc-en-scène), diplômée de l’école Camondo, architecte d’intérieur certifiée CFAI, Hélène Robert a orienté son parcours vers de grands projets d’architecture notamment au sein de l’agence Reichen et Robert & Associés ; puis en collaboration avec l’architecte-scénographe François Confino ou encore Guy-Claude François, jusqu’à la création de son agence, arc-en-scène, en 2001, avec Anne Carles.
    Depuis, elle est sélectionnée et engagée dans de multiples concours et projets d’envergure nationale et européenne (scénographie-muséographie, architecture d’intérieur, mobilier), et développe au sein d’arc-en-scène une approche transversale dans les milieux de l’architecture, du paysage, du design et de la scénographie, en collaboration avec des paysagistes, graphistes, artistes, spécialistes de la lumière, du son et de l’image.

     

    Site internet :  Arc-en-scène - Architecture et Scénographie

  • Bruno RousselotProfesseur, dessin

    Bruno Rousselot est né en 1957. En 1981, encore étudiant en Arts Plastiques à l’Université de Vincennes, Bruno Rousselot crée, avec entre autres, Christophe Cuzin, à Paris : l’Usine Pali Kao, lieu alternatif interdisciplinaire.
    En 1982, il participe à la fondation de l’Atelier d’Arts Plastiques de la Ville de Bagnolet dans le cadre de l’Université pour tous. En 1984, il figure dans l’exposition l’Autre Nouvelle Génération aux Galeries Nationales du Grand Palais.
    En 1987, Bruno Rousselot s’installe à New York où il travaillera pendant dix ans et débutera sa collaboration avec la Galerie Lennon Weinberg.
    Son travail a été présenté dans de nombreux centres d’art et musées en France et à l’étranger, plus récemment à l’OpenSkyMuseum (Nantes, 2013), à La Chapelle du Carmel (Libourne, 2011), au FRAC Limousin (Limoges, 2010), à l’École supérieure d’Art et de Design d’Orléans (2009) et au Grand Palais (Paris, 2006). Il a travaillé pendant 7 ans avec la galerie Zurcher à Paris et est aujourd’hui représenté par Semiose Galerie-Editions (Paris), Lennon Weinberg (New York), et la Galerie Bernard Ceysson (Luxembourg).
    Les œuvres de Bruno Rousselot sont présentes, notamment, dans les collections du Museum of Modern Art (New York), de la National Gallery (Washington), du Fonds municipal d’art contemporain de la ville de Paris et de la Fondation Cartier (Paris).

  • Pascale SéquerEnseignante, photographie

    Photographe / réalisatrice

    Liens :

    Site Internet

    • Série face à face , Pascale Séquer, © Pascale Séquer, 2013

  • Frédéric TacerEnseignant, design graphique

    Frédéric Tacer est designer graphique indépendant. Diplômé de l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués Olivier de Serres avec les félicitations du jury, il commence à travailler à Londres en tant que graphiste interne pour l’Institut des Arts Contemporains (ICA) avant de fonder son studio en 2010 à Paris. Il a notamment collaboré avec la salle de concert Point Éphémère, le label de musique Rotorelief, la Cité du Design de Saint-Étienne et le Festival international du graphisme de Chaumont.

    Liens :

    Site Internet

  • Lionel ThenadeyTechnicien d'art vidéo et son

    Né dans le système de particule numérique technologique Lionel Thenadey vit et travaille à Dijon. Il a collaboré avec des artistes de la scène contemporaine (Françoise Quardon, Franz Erhard Walther, KeesWisser, Marc-Camille Chaimowicz, John Batho) et à des réalisations vidéos/photographies numériques. Responsable de l’atelier vidéo et compositing, il enseigne la vidéo et les trucages numériques sous toutes ses formes et a été l’initiateur d’ECO (European Colour Observatory) en 2005 avec Alain Bourgeois et Bernard Metzger.

    Liens :

    ECO

  • Jean-Pierre TixierProfesseur, design d'espace

    Jean-Pierre Tixier est diplômé de l’école des Beaux-Arts de Saint-Etienne (DNSEP). Il suit pendant deux ans un post-diplôme dans cette même école et collabore à la rédaction et à l'édition de la revue Azimuts. En 1996 Il crée l’agence "design 2 fois" avec Betty Aligne puis poursuit son parcours en solo depuis 2006. Il travaille dans les différents domaines du design d'espace (espaces industriels, espaces institutionnels, espaces naturels, espaces urbains) et les problématiques associées (mobilier signalétique, identité).
    En 2006, il est cofondateur de l'association collectif designer+ à Saint-Étienne, partenaire de la Cité du design. En 2006 et 2007, il intervient dans le Master Dual Design de l’école nationale d’ingénieur de Saint-Etienne. Depuis 2004 il enseigne à l’ENSA Dijon.

  • Nathalie VidalProfesseure, atelier de fabrication, volume et espace

    Après des études à l’ENSA Dijon, Nathalie Vidal a créé son entreprise de conception et de construction Décors-événementiels avant de rejoindre l’équipe pédagogique de l’ENSA Dijon en 2004. Actuellement scénographe et constructeur indépendante, elle travaille en collaboration avec des artistes et des designers. Elle étudie la faisabilité de projets artistiques et fait la mise au point technique pour la réalisation de sculptures, prototypes et micro-architectures.

     

  • Pierre TilletProfesseur d'Histoire et Théorie du Design

    Pierre Tillet est né en 1972. Il prépare un doctorat en histoire de l’art à l’Université Paris IV Sorbonne intitulé « L’artiste producteur d’espaces ». Ses recherches sont consacrées aux rapport entre sculpture et architecture, du XXe siècle à aujourd’hui. Critique d’art, il est auteur de nombreux textes consacrés à des artistes et des designers tels que Jean-Marc Bustamante, Matali Crasset, François Curlet, Luke Fowler, Konstantin Grcic, Pierre Joseph, Bertrand Lavier, Gerrit Rietveld, Ettore Sottsass, Xavier Veilhan, etc. Il collabore aux Cahiers du Musée national d’art, à Frog et à 02.

  • Estelle ZhongResponsable de l'Axe de Recherche Nouveaux commanditaires et Docteure en Histoire de l'Art

    Ancienne élève de l’École Normale Supérieure de Lyon, Estelle Zhong est docteure en histoire de l'art. Elle a effectué sa thèse à Sciences-Po Paris, sous la direction de Laurence Bertrand Dorléac. Son étude portait sur les enjeux artistiques et politiques de l'art participatif aujourd'hui. Elle travaille actuellement sur la manière dont l'art contemporain peut contribuer à enrichir nos relations et notre sensibilité au vivant, dans le contexte de la crise écologique. Elle dirige l'ouvrage Reclaiming Art, Reshaping Democracy (Presses du Réel), à paraître aux États-Unis à l’automne 2016.

  • Patrice FerrasseEnseignant, responsable de l'atelier de fabrication

Technique